+34 935 797 238 info@innovagroupbcn.com

SIRAM: Protocoles d'Integration OCR

FACILITÉ D’INTÉGRATION

SIRAM OCR est le logiciel qui permet à chaque unité de capture ou caméra de procéder à la reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation.

En cas d’intégration dans des applications de gestion externes, le logiciel SIRAM OCR permet l’échange des informations nécessaires à la synchronisation des deux systèmes, en étant capable de traiter les informations du système intégrateur ou de fonctionner comme un simple lecteur de plaques d’immatriculation, l’ensemble du traitement incombant le cas échéant à l’application externe.

Principaux types de logiciels intégrateurs:

  • Logiciel de gestion de parkings publics.
  • Logiciel de contrôle d’accès de sécurité.
  • Autres logiciels (ponts-bascules, vidéosurveillance, etc.)

Les outils créés pour l’intégration entre les systèmes permettent au système intégrateur de disposer de toutes les données collectées par le système de reconnaissance de plaques d’immatriculation (code de la plaque, images des véhicules, date et heure de passage ou voie d’accès empruntée).

CARACTÉRISTIQUES DU PROTOCOLE DE COMMUNICATION

La communication entre les différentes applications de la suite SIRAM se fait moyennent des sockets TCP/IP. La communication du logiciel SIRAM OCR avec des applications externes n’échappant pas à cette règle, celle-ci a lieu de la même façon.

Le protocole de communication intègre les commandes nécessaires pour effectuer la demande de plaque d’immatriculation ou contrôler les relais de l’électronique de commande, permettant ainsi de convertir SIRAM en un périphérique de plus du système.

Le processus de lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation peut être démarré par l’application externe ou par l’électronique de commande de la suite (Siram Conex). Conformément à l’architecture précédente, DEUX scénarios sont envisageables: le scénario 1 et le scénario 3.

SCÉNARIOS D’INTÉGRATION

PROTOCOLE DE COMMUNICATION

Dans toutes les scènes d’intégration existe une phase de demande de lecture de matricule et l’une
de réponse de la part de l’OCR.

Demande:

Dans le scénario 1, l’application externe se connecte en tant que client TCP/IP à travers un port paramétrable pour chaque SIRAM et envoie la commande de déclenchement.

Réponse:

Que ce soit dans le scénario 1 ou le scénario 3, le SIRAM OCR répond par l’envoi d’une trame qui contient les informations suivantes:

  • Code d’immatriculation: lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation, sans espace ni tiret.
  • Voie d’accès: identification de la voie ou de l’unité de capture ayant effectué la lecture optique des caractères de la plaque.
  • Date: jour, mois et année de la capture.
  • Heure: heures, minutes et secondes de la capture.
  • Chemin de l’image JPG : chemin d’enregistrement de l’image JPG. – Taille de l’image JPG : taille du fichier JPG en octets. – Image JPG : envoi paramétrable.

Il est possible de paramétrer le SiramN pour qu’il n’envoie pas ou n’enregistre pas l’image JPG.

INTÉGRATION DANS DES SYSTÈMES DE GESTION DE PARKINGS

Pour les intégrations de SIRAM dans les différents systèmes de gestion de parkings, le déclenchement du l’OCR est pris en charge par l’application du système d’automatisation du parking. Dans la plupart des cas, ni l’électronique Conex ni le logiciel de gestion ne sont donc nécessaires. Quelques-uns des systèmes de gestion de parkings dans lesquels SIRAM peut être intégré sont énumérés ci-dessous: AMANO, APD COLOMBIA, CAME, CBL, COSIENSA, DATAPARK, EGLOBALT, HUB PARKING, JADE- PARK, NEPOS, PARKARE, PROSIGA, SKIDATA, TAU, XEROX

INTÉGRATIONS DANS DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ

L’intégration de SIRAM dans des systèmes de contrôle d’accès ou des plateformes de gestión électronique de la sécurité se fait de plusieurs manières différentes, l’envoi d’informations par TCP/IP, RS-232 ou Wiegand pouvant parfois être envisagé.

Quelques-unes des intégrations disponibles sont décrites dans les lignes qui suivent:

REMARQUE: avant d’envisager l’intégration de SIRAM dans l’un des systèmes énumérés ci-dessous, il importe de contacter le fabricant du dispositif de contrôle d’accès pour vérifier les éléments dont il doit être équipé.

SIRAM ARQUERO

Dans cette intégration, le lecteur optique de caractères (OCR) est activé par la détection de présence d’un véhicule moyennant une boucle connectée à l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation, les données sont envoyées au logiciel Arquero par TCP/IP.

SIRAM DESICO

Dans cette intégration, le lecteur optique de caractères est activé par la détection de présence d’un véhicule moyennant une boucle connectée à l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation, les données sont envoyées au logiciel Desico par TCP/IP.

SIRAM LENEL

Dans l’intégration avec Lenel, l’activation du lecteur optique de caractères se fait moyennant l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, une requête est exécutée dans Onguard pour obtenir le numéro BadgeID ou ScanID associé à la plaque. Pour finir, les données BadgeID ou ScanID ont envoyées au format Wiegand à l’unité de lecture correspondante.

SIRAM DORLET

Dans cette intégration, le lecteur optique de caractères est activé par la détection de présence d’un véhicule moyennant une boucle connectée à l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation, les données sont envoyées par TCP/IP au contrôleur CPU AS/3-IP ou à l’unité de contrôle d’accès UCA ASD/2 ou ASD/4 de Dorlet.

SIRAM PAXTON

Dans l’intégration avec Paxton, l’activation contrôleur du lecteur optique de caractères se fait moyennant l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, une conversion au format Wiegand 26 bits est exécutée et le résultat est envoyé au Paxton.

SIRAM PRIMION DIGITEK

Dans cette intégration, la plateforme Primion Digitek se charge d’activer le lecteur optique de caractères. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, les données sont envoyées au logiciel Primion Digitek par TCP/IP.

SIRAM SPEC

Dans l’intégration avec Spec, l’activation du lecteur optique de caractères se fait moyennant l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, une conversion vers RS-232 est exécutée et le résultat est envoyé au contrôleur Spec.

SIRAM WIEGAND

Dans l’intégration avec Wiegand, l’activation contrôleur du lecteur optique de caractères se fait moyennant l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, une conversion au format Wiegand 26 bits est exécutée et le résultat est envoyé au contrôleur du système de contrôle d’accès.

SIRAM AVIGILON

Dans l’intégration avec Avigilon, l’activation contrôleur du lecteur optique de caractères se fait moyennant l’électronique Conex. Après lecture optique des caractères de la plaque et obtention du code d’immatriculation, une conversion au format Wiegand 26 bits est exécutée et le résultat est envoyé au contrôleur du système de contrôle d’accès (AC M) du Avigilon.

CARACTÉRISTIQUES DU PROTOCOLE DE COMMUNICATION

La communication entre les différentes applications de la suite SIRAM se fait moyennent des sockets TCP/IP. La communication du logiciel SIRAM OCR avec des applications externes n’échappant pas à cette règle, celle-ci a lieu de la même façon.

Le protocole de communication intègre les commandes nécessaires pour effectuer la demande de plaque d’immatriculation ou contrôler les relais de l’électronique de commande, permettant ainsi de convertir SIRAM en un périphérique de plus du système.

Le processus de lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation peut être démarré par l’application externe ou par l’électronique de commande de la suite (Siram Conex). Conformément à l’architecture précédente, DEUX scénarios sont envisageables: le scénario 1 et le scénario 3.

PROTOCOLE DE COMMUNICATION

Dans toutes les scènes d’intégration existe une phase de demande de lecture de matricule et l’une
de réponse de la part de l’OCR.

Demande: Dans le scénario 1, l’application externe se connecte en tant que client TCP/IP à travers un port paramétrable pour chaque SIRAM et envoie la commande de déclenchement.

Réponse: Que ce soit dans le scénario 1 ou le scénario 3, le SIRAM OCR répond par l’envoi d’une trame qui contient les informations suivantes:
– Code d’immatriculation: lecture optique des caractères de la plaque d’immatriculation, sans espace ni tiret.
– Voie d’accès: identification de la voie ou de l’unité de capture ayant effectué la lecture optique des caractères de la plaque.
– Date: jour, mois et année de la capture.
– Heure: heures, minutes et secondes de la capture.
– Chemin de l’image JPG : chemin d’enregistrement de l’image JPG.
– Taille de l’image JPG : taille du fichier JPG en octets.
– Image JPG : envoi paramétrable.

Il est possible de paramétrer le SiramN pour qu’il n’envoie pas ou n’enregistre pas l’image JPG.

Vous voulez en savoir plus?

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous appellerons: